Les 20 Signes du Manque de Confiance en Soi


Le manque de confiance en soi peut être dévastateur.

Au fil des années à travailler sur ce sujet, j'ai pu constater au moins 20 signes qui indiquent un manque de confiance en soi.


J'ai à coeur de vous les partager parce que je suis convaincue qu'en prendre conscience est déjà un grand pas sur le chemin de la confiance.


Et si on jouait ? Je vous invite à noter tous les signes dans lesquels vous vous reconnaissez et on se retrouve à la fin pour compter les points ;-).


1. La comparaison avec les autres


Vous savez quand à chaque fois que vous croisez quelqu'un.e et que vous vous dites "oh la la il.elle a de la chance parce que.... alors que moi....".

Ou quand vous allez regarder ce que font vos "concurrents" (je préfère parler de confrères/consœurs ;-)) et que vous vous dites : voilà c'est ça qu'il faudrait que je fasse. Mais avec moi, ça rend pas pareil... Ou ah tiens, il ou elle fait ça, pourquoi j'y ai pas pensé?


2. La peur du regard des autres


Un grand classique du manque de confiance en soi.

Vous n'osez pas faire ci ou ça parce que vous vous demandez ce que tata Odette ou son ami Pierrot pourrait en penser.

Et en plus, cette peur-là, elle aime bien coller à la peau, genre, vous vous croyez débarrassée et en fait, non, non, non elle revient en force.


Vous n'osez pas non plus être vous-même. Si machin apprenait qui vous êtes réellement alors qu'est-ce qu'il dirait? Qu'est-ce qu'il penserait? Est-ce qu'il m'accepterait encore et est-ce que je serais encore la bienvenue dans le groupe ?


Ça a longtemps été l'une de mes bêtes noires, et parfois, elle veut repointer le bout de son nez, mais maintenant j'ai les outils pour avancer avec.


3. La remise en question permanente


Vous venez de prendre une décision, wouah vous avez réussi. Youhou !

Et boum, quelques heures (minutes) plus tard, vous revenez dessus en vous demandant mais vraiment ? Et si finalement, ça ne me convenait pas? Et si je n'étais pas à la hauteur ? Peut-être que je n'aurais pas dû dire ça ?

Et si... bref, vous refaites l'histoire des dizaines de fois pour vous auto-convaincre autant dans un sens que dans un autre.


4. Le désalignement régulier


Vous changez les choses petit à petit, sans vraiment prendre un parti franc. Vous vous positionnez en fonction de ceux que vous admirez et s'ils sont opposés les uns avec les autres alors vous avez du mal à trouver votre juste place.


C'est souvent le cas des entrepreneures multipotentielles que j'accompagne, qui ont du mal à se positionner sur une clientèle cible en particulier, comme si elle perdaient une partie de ce qu'elles sont. Et du coup, elles ouvrent sur tout et ne s'adressent plus à personne en particulier. Le message est diffus. Alors qu'elles peuvent très bien avoir des cibles différentes avec un positionnement et un alignement clair pour chacune.


5. La paralysie dans l'action


Parfois, vous êtes tellement indécise que vous êtes incapable d'avancer. Même si vous avez votre projet bien ficelé en tête, voire même sur le papier, tout est prêt, il ne manque plus que le petit ou le grand pas à franchir. Le fameux : "c'est parti" qui ne vient jamais. Et qui, vous laisse dans le rêve. Un rêve qui vous fait fantasmer votre vie au lieu de la réaliser.


C'est une situation qui vous frustre parce qu'en plus ce projet vous en avez envie depuis des mois, voire même des années. Mais vous n'arrivez pas à franchir le pas.


6. La procrastination


La procrastination c'est le fait de tout remettre à : dans 2mins, demain, la semaine prochaine et finalement le faire parce que vous êtes au pied du mur. Ou même ne pas le faire du tout parce que c'est...TROP TARD.


J'ai des clientes championnes du monde pour reporter des rdv. Elles ont toujours de bonnes (et vraies!) raisons bien sûr, mais quand c'est récurrent, ce qui se cache derrière c'est notre ami : l'auto-saboteur.


L'avantage caché quand on ne fait pas les choses c'est qu'on est jamais déçue du résultat. Et comme notre auto-saboteur nous trouve des excuses toutes faites, en plus ce n'est jamais de notre faute.


Note : Là, je dirais responsable mais pas coupable, mais responsable quand même. Parce qu'il ne tient qu'à nous de sortir de notre zone de confort pour aller affronter l'échec et même pourquoi pas : la réussite ?



7. La peur de se rendre visible


Vous voulez vendre vos produits, vos services. Vous avez des choses à dire, à partager... mais vous ne voulez pas que l'on vous voie. Ça vous dis quelque chose?


Le fameux : "Je n'aime pas me vendre" ou sa variante "je ne sais pas me vendre".


Note : Alors, là évidemment je dis STOP.

Bien sûr que vous n'aimez pas VOUS vende et d'ailleurs ce n'est pas ce que vous voulez, donc vous ne le faites pas. Mais en pensant comme ça, vous ne faites rien non plus pour VENDRE vos PRODUITS, vos SERVICES pour ATTEINDRE de nouveaux abonnés, de nouvelles personnes qui ont besoin de ce que vous proposez. Et c'est bien ce que vous voulez, non ? Aider les gens à répondre à une problématique quelle qu'elle soit. (oui ça marche aussi quand on est salariée ;-)).


Il y a aussi la version : vous vous montrez enfin mais en restant "petite", sans prendre "trop" de place, sans faire "trop" de bruit. Ou sans vouloir prendre de position au cas où...

Souvent, ça revient à la peur du regard des autres. A la peur du jugement des autres.


Note : Pour régler ça, je ne peux que vous conseiller le #DefiVisibilité de @Céline Pod, créatrice du groupe FB des EQD (ou Les Entrepreneuses Qui Déchiiiiiiirent), c'est ce qui m'a "débloquée" sur ce sujet sensible pour moi il y a un peu plus d'un an.


8. La peur de déranger


Vous avez besoin de quelque chose mais vous n'osez pas demander de peur de déranger.

Vous n'osez pas changer d'avis parce que ça va mettre la personne en face de vous dans l'embarras (et peut-être vous encore plus).


Alors vous restez bien sagement dans vote coin, parce que bon, aussi, c'est aux autres de vous proposer de l'aide. Ils doivent bien se douter, eux, de ce dont vous avez besoin. N'est-ce pas ? Euh.... vous êtes sûre ?


9.L'abandon de ses projets avant la concrétisations


Vous avez franchi le cap. Vous avez avancé dans votre ou vos projets, mais voilà, les résultats attendus ne sont pas "encore" au rdv. Evidemment, ici, le "encore" a toute son importance puisque les résultats étaient attendus pour la minute qui suit le lancement du projet. J'exagère à peine et je me reconnais pleinement sur ce point ;-), mais heureusement j'y travaille. Donc NON, les résultats ne sont pas "encore" là, mais encore faut-il leur laisser le temps d'arriver.

Et là, arrivent les "mais je savais que c'était pas pour moi", "mais qu'est-ce que j'ai cru ?", "comment j'ai pu penser que j'allais réussir dans ce projet?"....


"Autant retourner à ce que je faisais avant au moins, là je suis sûre que je suis capable". Et boum! Voilà, le rêve s'écroule et vous êtes encore plus mal qu'avant niveau estime de vous.


Alors qu'il aurait peut-être "suffit" de quelques jours, mois de persévérance, de foi en vous, en la vie, de réalignement de projet... pour atteindre vos objectifs et au-delà.


10. Le syndrome de l'imposteur


Le syndrome de l'imposteur c'est quand vous recevez des compliments pour vos actions, votre travail, votre être, et qu'il vous arrive de vous demander si on parle bien de vous.


Si ce que vous montrez de vous, n'est pas une imposture et qu'il vous arrive d'avoir peur d'être "démasquée". Comme si on pouvait s'apercevoir que vous n'étiez pas vraiment celle que êtes aux yeux des autres.


11. Le sentiment d'être nulle


Il peut vous arriver de vous sentir carrément nulle. Et par moment, vous vous dites même que TOUT ce que vous faites est nul, que vous n'arrivez à RIEN. Que vous ratez TOUT ce que vous entreprenez. Bref, tout ce que vous touchez se transforme en MOINS BIEN, ne ressemble à RIEN.


12. Se rabaisser


Vous vous rabaissez souvent quand quelqu'un vous fait un compliment et vous (vous) dites, mais ce n'est rien, je n'ai fait QUE mon travail / QUE ce que je devais faire... Ce n'est rien d'exceptionnel, tout le monde aurait fait pareil, même mieux.


13. La croyance que l'on ne mérite pas les choses positives


Vous êtes dans la position où il y a toujours quelqu'un qui mérite plus que vous (les choses positives). Que s'il vous arrive quelque chose de bien, c'est louche. C'est bien connu, vous êtes plutôt poissarde en général, alors à la moindre belle chose qui vous arrive, vous commencer à avoir peur de ce que ça pourrait cacher.


Note : Dans la vie, tout le monde naît avec le même droit de naissance au mérite. Pourquoi une personne mériterait plus qu'une autre ?


14. Le besoin d'être rassurée en permanence


Vous cherchez systématiquement l'approbation, la validation des autres : vos amis, votre famille, vos patrons...


Vous ne parvenez pas à donner assez de poids à votre propre jugement sur les choses, comme si les autres savaient toujours mieux que vous ce qui est bien ou non de dire, de faire, d'avoir, d'être...


15. La sur-justification


Vous ressentez le besoin de justifier vos choix en permanence. Comme si votre position ne suffisait pas. Comme si vous redoutiez à l'avance la réaction des gens et que vous vouliez "contre argumenter" , alors qu'ils n'ont même pas ouvert la bouche.

16. Se sentir PAS ASSEZ


Vous vous sentez pas assez ceci, trop cela... Vous trouvez toujours à redire sur vous, vos actions. Et ça peut être vicieux parce que c'est souvent "un peu". Il manque très souvent un "petit" quelque chose, ça se joue à "rien", mais quand même ça vous suit comme un caillou dans la chaussure, celui que vous avez la flemme d'enlever mais qui vous entaille le pied petit à petit...

17. La sensation d'avoir une vie lourde


Votre vie vous semble "lourde", "compliquée". Comme un combat à mener chaque jour.

18. L'incapacité à prendre du recul et tout prendre personnellement


Vous prenez souvent les choses personnellement. La moindre remarque sur une action, devient une critique sur vous. Vous avez la sensation d'être toujours sur la défensive.


19. La peur de l'échec


Vous n'osez pas faire les choses en grand, parce que vous avez la sensation que plus aurez pris de hauteur, plus dure sera la chute.

La peur de l'échec est assez courante et notamment dans les cultures, où l'échec est vécu comme une fin, comme une honte.


Note : Pour moi, l'échec est presque nécessaire, il indique qu'on a osé. On a franchi un cap et peut-être que ça n'a pas marché comme on l'aurait souhaité, mais au moins, on a pas les regrets des "et si...". L'échec est toujours formateur.

Et je note "presque" nécessaire, parce que quand on ose on risque aussi de ...réussir ;-).


20. La peur de la réussite


Consciemment ou inconsciemment vous avez peur de réussir. Ça peut sembler paradoxal et pourtant, je le découvre souvent chez les personnes que j'accompagne, et notamment celles qui sont en lancement de projet professionnel.


Vous avez peur que vos habitudes changent si la réussite atteint le niveau que vous souhaitez. De devoir faire plus, que votre emploi du temps ne vous permette plus de profiter de la vie, de votre entourage, que le regard des gens (oui encore ;-)) sur vous change, que cela suscite de la jalousie, de l'incompréhension....



Vous êtes vous reconnue dans certains de ces points ?


Si vous avez coché au moins 5 points de cette liste, c'est que vous pouvez encore gagner en confiance, voire même la restaurer complètement.


La confiance en soi est la base de l'épanouissement personnel et professionnel. Elle constitue le socle solide sur lequel vous pouvez vous appuyer en permanence. Dans les bons moments comme dans les mauvais moments, où au lieu de tout remettre en question, vous pouvez rebondir dessus comme sur un tremplin pour aller plus loin vers la réalisation de vos rêves.


Je vous souhaite du fond du coeur de pouvoir vos connecter à ce socle, de redresser les épaules et d'avancer le coeur léger.


Et si vous souhaitez aller plus loin, n'hésitez pas à télécharger Mon Activateur de Confiance.

75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Merci pour votre intérêt et pour votre confiance !

Vous souhaitez :

- Me poser une question sur mes accompagnements ?

- Avoir un devis personnalisé ? 

- Réserver une séance découverte ?

- Me proposer une interview, une collaboration, un article invité ou la participation à un événement ?

Mes accompagnements se réalisent via Zoom ou Messenger pour les francophones et les hispanophones.

Je serais également ravie de vous accueillir sur les réseaux sociaux.

Ecrivez-moi via ce formulaire

Si vous n'avez pas de réponse sous 72h, écrivez directement à :​ stephanie.loyer@raiseyourself.fr

Nom *

Email *

Sujet

Message

  • Gris Pinterest Icône
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram